•  

    Amigurumi quoi? 

    ( photo perso )

    Mon premier contact avec les amigurumis s'est fait par l'intermédiaire de la belle-mère de la fille d'une "amie" (oula on va arrêter là les détails sinon l'année prochaine on y est encore merci ) . Son approche était ludique certes mais , il faut le reconnaître , très grossière .

    Alors comme toujours , malgré mon âge canonix et ma vue basse et ce quelque soit le sujet , j'ai fouillé , farfouillé , fouiné encore et encore sur le sujet . Mes premiers essais faits avant toutes ces recherches ont fini comme jouets pour mes chats : pas assez aboutis , sans queue ni tête ... Bref ils ne me convenaient pas du tout et n'étaient guère mieux que ceux de l'amie citée plus haut sinon pire , bien pire .

    Amigurumi quoi?

    ( photo perso )

    La première création que j'ai bien voulu reconnaître comme admissible fut un hérisson . plus précisément le " Flainerisson " . Après un séjour à la station de Flaine en Haute-Savoie (non je n'aime pas le ski mais ma fille y travaillait en tant que serveuse en restauration dans un village vacances  , je l'ai créé  (le hérisson pas ma fille rhôôô faut me suivre quand même ) donc je l'ai créé en une après-midi du bout du museau jusqu'au bout des skis .

    Et depuis j'amigurumite (ah non pitié pas de mites dans ma laine  des mythes à la rigueur ) , j' attrape-rêves ou cauchemars selon les saisons (hé hé pas encore d'impôts ni de taxes sur les rêves sinon certain je vois jaune ) , je mobile , je tisse , je marque page  ...

    Bien consciente que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours loin s'en faut , laissez moi quelques instants , quelques instants seulement vous emmener au pays de mes " Carabistouilles et compagnies " .

     


    votre commentaire
  • Jeux de mots , je de maux ,

    Sans mot dire les maux

    Sans maudire les mots

       Sans maux dire les mots

    Cent mots

    Sans maux

    Rester alors sans voix

    Et chercher à nouveau sa voie

    Mais où vais je ainsi ?

    Aidez moi...

    Dites moi juste un petit

    MOT ...


    votre commentaire
  • Jon Foreman

     

    Jon Foreman sculpte le monde ...

    Mais qui est ce ?

    Jon est un artiste de la terre , enfin plus précisément des pierres et des cailloux .

    Dès le collège il s'est intéressé à cette forme d'expression artistique mais c'est durant le festival "llano earth art fest "qu'il a pu s'épanouir après sa rencontre avec d'autres artistes de ce que l'on appelle , dans les milieux initiés , le "land art "ou " art de la terre " .

    Jon Foreman

    En fait , pour créer ses œuvres temporaires qui sont en totale harmonie avec la nature il ramasse des cailloux , des pierres , se sert des rochers qu'il trouve , ramasse puis rassemble sur les plages de son pays de Galles (Pembrokeshire) tout cela au gré de ses humeurs et de leurs couleurs .

    Jon Foreman

    Temporaires car après création  , prise en photos ... il laisse la nature et la mer reprendre leurs droits et leurs biens pour aller collecter plus loin de nouvelles pierres , de nouveaux cailloux avec de nouvelles couleurs , de nouveaux projets...

    Aucune destruction , aucune chimie  juste une alchimie d'un moment rien de plus rien de moins mais quelle beauté .

    Jon Foreman

    Cela lui permet dit il " de se déconnecter du stress de la vie quotidienne " alors connectons nous à ses œuvres et profitons de leur beauté .

    https://www.facebook.com/SculptTheWorld/

     

     

     

     .


    2 commentaires
  • Juste un petit peluchon tout doux pour câliner les rêves


    votre commentaire
  • Déjà le nom nous évoque les lointaines contrées d'Asie mais laquelle plus précisément ? Le Japon bien sûr .

    Il y a très très longtemps les paysans japonais fort nombreux vivaient sous un régime féodal très strict . Ils se battaient souvent et devaient sacrifier ou vendre leurs enfants pour calmer leur dieu en lui offrant ces jeunes âmes pures

                                 ( photo trouvée sur le net , merci à son auteur )

     Puis , avec l'évolution des mœurs et des technologies les sacrifices et les ventes d'enfants furent remplacés par des poupées en bois surnommées " kokeshi " qui se traduit par " faire disparaître l'enfant " .

     

    Mais comment sont ils passés de ces poupées en bois aux amigurumis me direz vous ?

     

                                                              ( photo trouvée sur le net , merci à son auteur )

    Certes ils avaient de très beaux tissus pour réaliser les kimonos mais à cette époque , le Japon n'était pas très orienté vers le tricot et le crochet . Faisant commerce avec les Pays-Bas il est possible que ce soit à ce moment là que ces méthodes furent importées pour le plus grand bien être des samouraïs qui purent ainsi avoir chaussettes à leurs pieds en lieu et place de leurs lourdes armures .

    Ensuite l'aventure a continué , plus de ventes , de sacrifices ou de disparition d'enfant mais les poupées crochetées ont pris place . Si elles s'offraient et s'offrent encore le 3 mars jour de la fête des poupées au Japon le phénomène s'est répandu et a commencé à s'expatrier dans le monde à partir des années 2000 (exactement en 2003 ) .

    Alors offrons de la tendresse et de la douceur dans ce monde de brutes , offrons des amigurumis .

    Au fait ça veut dire quoi me direz vous encore ?

     

    ( photo et création perso libre de droits )

    Ami se traduit par tricoté crocheté et nuigurumi signifie peluche rembourrée . Donc vivent les peluches tricotées ou crochetées et rembourrées.

    Avouez que c'est bien plus doux de dire " amigurumi "

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires